Exposition BWOA mars 2021

EXPO « beautiful women of art »

J’ai été au comble du bonheur, car j’ai eu la chance de participer à cet évènement artistique de taille !
Imaginez : 9 artistes femmes qui fêtent ensemble leurs œuvres féministes et joyeuses. Il s’agissait d’une réflexion sur la femme et la place qu’elle occupe dans notre société. Avec les moyens, tels que l’humour, la force, et pour certaines d’entre nous, la poésie, nous tentions de dénoncer les clichés et les stéréotypes. ☺️

Cette exposition a connu un succès exceptionnel (vue les conditions de confinement) et de nombreux visiteurs masqués ont pu admirer de magnifiques toiles de 9 artistes differentes !   Et voici une photo d’un de mes tableaux qui était mis en avant durant cette expo. Il s’intitulait « La fée à la robe verte ». Avec sa couronne de fleurs sur la tête, et sa composition hautement classique, c’est un petit clin d’œil à la grande Frida !  

Du 5 au 11 mars – Exposition « Beautiful Women of Art »
à la galerie « L’ART S’EN MÊLE » à Gosier. ☀️

Les toiles de Zoé présentées à BWOA

Ci-après, les toiles présentées à la Galerie L’art s’en mêle. Vous reconaitrez le style coloré de mes tableaux.

BWOA FINISSAGE

Une des choses que j’ai trouvé le plus intéressant dans cette expo, ce sont nos œuvres collectives que nous avons pris plaisir à créer ensemble. L’une d’elle est bien décrite par ma collègue Chantaléa, une artiste guadeloupéenne bien engagée :

"9 artistes pour une performance collective.L'exposition s'est enrichie d'un happening, hier soir. Prendre l'art au sérieux conditionne l'implication des participants qui expérimentent de nombreux bénéfices bien au-delà de la simple cohésion d'équipe. Le corps, le temps ont été mis à l'épreuve. Le résultat tangible ( un panneau noir recouvert d'objets intimes et caractéristiques par des femmes vêtues de noir ) n'est qu'une trace de ce qui a été le processus de création. L'acte créatif étant l’œuvre elle-même, les traces qui en découleront (films, photos, disponibles bientôt) ne seront que des indices qu’il y a eu ce moment de création. Il s'agit d'une véritable performance artistique, initiée par l'artiste Celine Chat et développée par un important travail en amont du collectif de 9 artistes, nourrie d'échanges d'informations tout au long de l'exposition BWOA à L'Art s'en mêle. Basé sur les ressources collectives et non sur les compétences individuelles, une action(dans son ensemble depuis le début de l'expo BWOA) dont la cohérence esthétique met en visibilité l'efficience de la dynamique du collectif. Pensée pour tous publics, cette expérience a permis à travers la conception et réalisation "spectaculaire" d'une pièce d'art, une mise en action individuelle et collective et contribuer à l'appropriation de 4 besoins fondamentaux encore peu envisagés à mon sens dans l'art Guadeloupéen aujourd'hui : Faire corps : l'oeuvre créée ensemble, est la preuve tangible de la consistance du collectif comme entité objective, à la fois incarnée et idéelle.Faire oeuvre : créer ensemble quelque chose de tangible, oser, suivre ses intuitions, se réformer et s'adapter ensemble permet une sortie en douceur d'un mode d'être, enfermé dans la préservation, la répétition et un attentisme parfois délétère.Faire sien (nôtre) : la dimension émotionnelle est notre gouvernail, stimulant nos engagements et nos sentiments d'appartenance. La création artistique visant directement l'enrichissement de l'espace vécu et partagé, elle permet de rendre visible et sensible le territoire dans lequel le collectif peut enraciner son action ! Faire sens : une oeuvre d'art est toujours représentation de quelque chose de complexe. L'énigme que demeure l'oeuvre d'art permet d'enrichir les mots d'une raison d'être, d'un discours raisonné univoque en offrant une perspective enchantée et mobilisante. (Bien que renouvelée régulièrement et présentée différemment; De nombreuses pièces ayant trouvé acquéreurs)Merci infiniment à Dominique Desplan, PHOTOGRAPHE, pour sa patience, générosité son oeil ! Merci encore avec toujours un immense regret quand même, de ne pouvoir donner le temps aux personnes nombreuses venues nous voir, souvent le cas dans ce genre de manifestations où l'on est happé par le mouvement. Merci à Vivianne enfin pour l'organisation, top ( Big up Vivianne Pelus ! )"